Ahora

Se cuela por las ventanas y se transparenta en las orejas del gato, que mira hacia la calle, una luz casi primaveral.

Quiero creer que mi corazón es como un brote de magnolio chino a punto de florecer.

magnolia_soulangeana2.jpg
Anuncios
Published in: on enero 21, 2008 at 9:01 am  Comments (1)  
Tags: ,

Y todo comienza

Published in: on enero 19, 2008 at 5:57 pm  Dejar un comentario  
Tags:

Todo ha terminado

Capri, c’est fini

Hervé Vilard

Nous n’irons plus jamais,
Où tu m’as dit je t’aime,
Nous n’irons plus jamais,
Comme les autres années,
Nous n’irons plus jamais,
Ce soir c’est plus la peine,
Nous n’irons plus jamais,
Comme les autres années;
Capri, c’est fini,
Et dire que c’était la ville
De mon premier amour,
Capri, c’est fini,
Je ne crois pas
Que j’y retournerai un jour.
Capri, c’est fini,
Et dire que c’était la ville
De mon premier amour,
Capri, c’est fini,
Je ne crois pas
Que j’y retournerai un jour.

Nous n’irons plus jamais,
Où tu m’as dit je t’aime,
Nous n’irons plus jamais,
Comme les autres années;
Parfois je voudrais bien,
Te dire recommençons,
Mais je perds le courage,
Sachant que tu diras non.
Capri, c’est fini,
Et dire que c’était la ville
De mon premier amour,
Capri, c’est fini,
Je ne crois pas
Que j’y retournerai un jour.
Capri, c’est fini,
Et dire que c’était la ville
De mon premier amour,
Capri, c’est fini,
Je ne crois pas
Que j’y retournerai un jour.

Nous n’irons plus jamais,
Mais je me souviendrais,
Du premier rendez-vous,
Que tu m’avais donné,
Nous n’irons plus jamais,
Comme les autres années,
Nous n’irons plus jamais,
Plus jamais, plus jamais.
Capri, c’est fini,
Et dire que c’était la ville
De mon premier amour,
Capri, c’est fini,
Je ne crois pas
Que j’y retournerai un jour.
Capri, oh c’est fini,
Et dire que c’était la ville
De mon premier amour,
Capri,oh c’est fini,
Je ne crois pas
Que j’y retournerai un jour.

Oh capri, oh c’est fini,
Et dire que c’était la ville
De mon premier amour
Oh capri, c’est fini,
Je ne crois pas
Que j’y retournerai un jour.
Oh capri, oh c’est fini,
Et dire que c’était la ville
De mon premier amour
Oh capri, c’est fini,
Je ne crois pas
Que j’y retournerai un jour.

Published in: on enero 19, 2008 at 5:55 pm  Dejar un comentario  
Tags: